Nos coups de cœur

Nos

coups

de cœur

Polar

J’étais le collabo Sadorski

de Romain Slocombe

21 €

Editions Robert Laffont
Parution 09/2022

Dénonciations calomnieuses, vengeances personnelles, innocents emprisonnés, coupables relâchés... A la libération de Paris, en août 1944, au milieu de la liesse populaire, la traque des collaborateurs est lancée.

Sans toujours beaucoup de discernement mais avec férocité ! Les “bons” patriotes veulent venger les souffrances des pourchassés et... se venger.

L'inspecteur Sadorski, antisémite notoire et zélé, a du mouron à se faire. L'épuration comme si vous y étiez. Pas joli, joli...

Nous étions le sel de la mer

de Roxanne BOUCHARD

19.9 €

Editions L’Aube noire

C’est en Gaspésie, un bout du monde oublié du grand Nord, face à la mer immense, que Catherine espère trouver un sens à sa vie. Elle y croise des personnages bourrus, dépeints avec une grande tendresse, tous un peu philosophes et poètes. Et aussi la mer, dangereuse, mais attirante. On y parle de vies simples, de rêves d’amour et de chagrins éternels dans cette langue québécoise savoureuse. Un charme irrésistible !

Les Derniers jours des fauves

de Jérôme Leroy

20.9 €

Editions La Manufacture des livres

Leroy sonde sans relâche les dangers qui menacent notre société : crise climatique, attentats, montée de l’extrême-droite, pandémie et mesures liberticides…

2021. Nathalie Séchard, la présidente qui devait tout changer (avec son parti Nouvelle Société, ou NS comme ses initiales !), annonce son retrait de la vie politique. Les « fauves » sont prêts au combat ! Et rien ne les arrête : manipulations, assassinats, complots, trahisons, manœuvres et coups bas…

Un thriller politique, cynique et impertinent, absolument brillant !

Le Carré des indigents

de Hugues Pagan

20.50 €

Editions Rivages/Noir

Pas d'esbroufe, pas de spectaculaire chez Pagan. Mais la vie des gens de peu, qui n'est pas souvent rose, plutôt plombée, aux nuages chargés de la misère du monde.

L'inspecteur Schneider, qui a fait l'Algérie et ne s'en glorifie pas, enquête sur la mort dégueulasse de Betty, 15 ans, violée, battue et égorgée un soir qu'elle rentrait de la bibliothèque. C'est l'hiver des années Pompidou, résistants et ex-collabos se partagent les postes de pouvoir, tandis que la bande à Schneider écluse jaunes et Martini-Gin au comptoir des Abattoirs, dans la fumée des cigarettes.

On pense à Simenon et aux films de Melville : « Il y a ceux qui se trouvent en haut et ceux qui se tiennent en bas, à tâcher un tant soit peu de vivre en attendant demain. »

C'est noir, poisseux de solitude et de désespoir, comme le ciel de l'Est, qui semble ne jamais devoir s'illuminer. C'est un grand roman, écrit avec le cœur et les tripes. À lire la nuit, un verre de gin à portée de main, sans glace.

L’ange de Munich

de Fabiano Massimi

21.90 €

Editions Albin Michel
Traduction Laura Brignon

Munich, 1931. On retrouve le corps sans vie d’Angela Raubal, 23 ans, une balle dans le cœur. Un suicide qui n’aurait donné lieu à aucune enquête. Mais « Geli » est la nièce chérie d’Adolf Hitler, le tout-puissant patron du parti nazi. Tous ses lieutenants sont interrogés : Hess, Himmler, Goering, Goebbels… et Hitler lui-même. Une histoire mystérieuse et sulfureuse dans l’Allemagne des années 30. Vertigineux !

Minuit à Atlanta

de Thomas Mullen

22 €

Editions Rivages
Traduction Pierre Bondil (américain)

3e opus d'une saga policière passionnante : la première brigade noire d'Atlanta, dans les années 50, en pleine lutte pour les droits civiques, est confrontée aux flics blancs racistes, aux manipulations du FBI, à la justice partiale...

Dans cet épisode, l'ex-agent de police Tommy Smith a démissionné et rejoint le principal quotidien noir, le Daily News, comme reporter, lorsque son patron est assassiné. Il ne peut se défaire de ses anciens réflexes et enquête : passé communiste du rédacteur-en-chef, vieilles amitiés toxiques... Les faits semblent bien plus troubles qu'il n'y parait...

Une fresque politique et historique captivante !