Nos coups de cœur

Nos

coups

de cœur

Récit

Une sortie honorable

de Éric Vuillard

18.5 €

Editions Actes Sud - Un endroit où aller

Après avoir pillé sans vergogne les ressources d’une Indochine exsangue, la France, engluée dans une guerre coloniale qu’elle sait perdue d’avance, cherche pourtant « une sortie honorable ».

En quelques scènes saisissantes, l’écrivain renverse le point de vue et décrit la mécanique à l’œuvre, où une caste aristocratique toute puissante danse sur les décombres du monde. Toujours aussi magistral !

Servabo. Mémoire de la fin du siècle

de Luigi Pintor

12 €

Editions Rue d'Ulm
Traduction Fanchita Gonzalez-Batlle et Lucie Marignac

« Mais en ce temps-là, je ne doutais pas que cela en valût la peine, parce que les hommes de bonne volonté (les hommes simples, préférions-nous dire) allaient changer le monde. »

Figure de la gauche communiste italienne, journaliste et député, Luigi Pintor a traversé les bouleversements du siècle dernier en acteur engagé et en observateur sensible. Avec une humilité bouleversante, il raconte l’enfance, la liberté, les copains, les combats, les deuils dans de courts chapitres ciselés. Brillant sans aucune ostentation, une merveilleuse leçon de vie et d’Histoire !

Combats et métamorphoses d’une femme

de Edouard Louis

14 €

Editions Seuil

Sa mère a longtemps vécu dans la pauvreté, dans la violence. Violence de classe, violence masculine... À 45 ans, elle se libère de cette domination et change de vie. Elle devient une autre femme et E. L. découvre une autre mère.

Alors, il raconte, il la raconte. Comme toujours chez lui, les phrases sont économes, les mots précis, les sentiments à fleur de peau.

Edouard Louis écrit encore et toujours l'histoire d'une enfance impossible, d'une relation filiale impossible. Parce qu'il était différent, dans un milieu social qui ne l'acceptait pas.

Au-delà de son écriture, forte, c'est une histoire sociale. C'est politique. C'est passionnant !

Là où nous sommes chez nous

de Maxim Leo

22.80 €

Editions Actes Sud
Traduction Olivier Mannoni (allemand)

A l'occasion du mariage de son frère, en Allemagne, toute la famille est invitée. Éloignée, dispersée à travers le monde – France, Angleterre, Autriche, Israël –, la bande des cousins-cousines se retrouve. Ce retour des enfants et petits-enfants, descendants des Leo de Berlin, déclenche une émotion profonde chez Maxim qui décide de reconstituer l'histoire de sa famille.

Ses trois grand-tantes ont fui les nazis dans les années 30 : Hilde, l'artiste, a investi dans l'immobilier à Londres pour ne plus jamais connaître le dénuement dans lequel elle a fui ; Irmgard est devenue Nina dans un kibboutz pour fonder Israël ; Ilse a survécu dans la clandestinité en France et a résisté.

Une famille prise dans les tourments de l'Histoire. Un récit fort bien documenté, passionnant et très émouvant !

Ne dis rien

de Patrick Radden Keefe

22 €

Editions Belfond
Traduction Claire-Marie Clévy (Etats-Unis)

Un soir de 1972, à Belfast, Jean McConville, mère de dix enfants, est enlevée à son domicile. On ne la reverra jamais. Elle fait partie des seize personnes officiellement disparues pendant la période pudiquement baptisée “Troubles”, le conflit nord-irlandais qui a fait plusieurs milliers de morts, tant du côté des catholiques nationalistes que du côté des protestants loyalistes.

L'auteur nous livre une enquête journalistique passionnante, une plongée au cœur de la lutte (violente) politique : des manifestations réprimées dans le sang (Bloody Sunday) aux attentats à la bombe, sans oublier les grèves de la faim des militants de l'IRA emprisonnés.

Malgré la loi du silence qui règne sur ces années-là (parler est puni de mort), Radden Keefe a recueilli de nombreux témoignages, nous faisant vivre le conflit au plus près des acteurs des deux bords !

L’inconnu de la poste

de Florence Aubenas

19 €

Editions L'olivier

C'est l'histoire d'un fait divers : une postière sauvagement assassinée, il y a dix ans, à Montréal-la-Cluse, petit village du Haut-Bugey. Une jeune femme appréciée de tous, fille d'un notable de la commune. Aucune trace d'ADN, aucun indice matériel laissés sur place dans le petit bureau de poste de la place de l'église. Les enquêteurs vont procéder à des centaines d'auditions et de vérifications. Le mystère reste entier.

C'est l'histoire d'un suspect, Gérald Thomassin, acteur aux 21 films qui habite ses rôles avec intensité. Une enfance fracassée, une adolescence tourmentée... Gérald s'est installé à Montréal-la-Cluse il y a un peu plus d'un an, loin des paillettes parisiennes. Il traîne avec Tintin et Rambouille, boit des bières, se fait remarquer. Il cherche la lumière. Le coupable idéal ? Il n'y a pourtant aucune preuve matérielle de sa participation au meurtre.

Florence Aubenas enquête et reconstitue l'enchainement des événements. Ce qui l'intéresse, c'est la vie des gens. Avec retenue et sensibilité, elle nous raconte une histoire qui va bouleverser l'existence de tous les protagonistes. Passionnant !