Nos coups de cœur

Nos

coups

de cœur

La maison sans miroirs

de Tove Alsterdal

22.50 €

Editions Rouergue Noir
Traduction Isabelle Piette (suédois)

Polar

Un couple de Suédois vient s'installer en Bohème dans un ancien domaine viticole, un peu en ruine mais qui dégage un charme certain. Ils semblent en quête de sens et d'un nouveau souffle dans leur vie de couple. Intrigué par les plans de la maison, le mari découvre un cellier, muré, qui recèle des bouteilles d'un millésime 1937, mais aussi d'autres secrets...

Un polar qui navigue entre des événements datant de la seconde guerre mondiale dans une région, les Sudètes, théâtre d'un pan de l'histoire méconnu, où l'on pourchassait les Allemands, et une enquête pour meurtre dans laquelle le couple est impliqué.

Mystères, mensonges, fantômes du passé hantent ce roman bien noir. Une réussite !

Le Livre des deux chemins

de Jodi Picoult

23 €

Editions Actes Sud
Traduction Marie Chabin (anglais / États-Unis)

Roman

Dawn Edelstein, 40 ans, est dans un avion qui risque de s'écraser. Dans ce moment critique, ses pensées vont non pas vers son mari et sa fille mais vers Wyatt, qu'elle a abandonné quinze plus tôt alors qu'ils effectuaient ensemble des fouilles archéologiques dans la nécropole de Deir-el-Bersha, en Égypte.

Le destin semble lui offrir une seconde chance et Dawn n'est plus tout à fait sûre de mener la vie qu'elle souhaitait. Est-il possible de bifurquer de chemin? Faisons-nous vraiment des choix ou bien nos choix font-ils de nous ce que nous sommes ?

Hiéroglyphes, superstitions, mal-être lié au surpoids en passant par la physique quantique et nos interrogations face à la mort... beaucoup de thèmes sont abordés dans ce roman. Malgré quelques longueurs, j'ai été happée par ce voyage émotionnel d'une femme, navigant entre les vivants et les morts. Quel talent romanesque !

L’île

de Vincent Villeminot

18.90 €

Editions Pocket Jeunesse
A partir de 14 ans

Jeunesse

Jolan, dit Jo, treize ans, a grandi sur l'île d'A. avec une bande d'amis inséparables et soudés. En une matinée, leur destin va basculer. Liaison coupée avec le continent, par ordre du gouvernement, plus d'eau, plus d'électricité, plus d'internet... En face, des fumées s'élèvent : peu d'informations filtrent sur la catastrophe survenue et celles qui arrivent sont effrayantes !

La petite communauté s'organise alors pour vivre en autarcie sur l'île, non sans quelques frictions. Les ados tentent de mener leur propre enquête pour découvrir ce qui se trame. Violence, cruauté, noirceur... des thèmes de prédilection pour l'auteur. Une vision certes très sombre de l'humanité mais que c'est bon de lire une aventure si bien menée !

D'abord publié en feuilleton quotidien lors du premier confinement, les lecteurs d'aujourd'hui auront le plaisir de le lire d'une seule traite !

MŪtismes

de Titaua Peu

15 €

Editions Au Vent des Îles

Roman

Une autrice à la voix forte, singulière, engagée, pour raconter son pays, la société polynésienne d'aujourd'hui... bien loin des clichés touristiques.

L'héroïne du roman traverse une enfance violente, une adolescence tourmentée, puis tombe amoureuse d'un activiste indépendantiste. Un éveil aux sentiments doublé d'un engagement politique qui fait naître un regard qui ne sera plus jamais le même sur la société, la métropole, la responsabilité...

Une parole qui restitue les mots confisqués de toute une nation. Nécessaire et poignant !

Albert Black

de Fiona Kidman

23 €

Editions Sabine Wespieser
Traduction Dominique Goy-Blanquet (Nouvelle-Zélande)

Roman

En octobre 1955 s'ouvre le procès d'Albert Black, jeune Irlandais de 20 ans, venu à Wellington pour fuir la misère de son pays. Il est accusé du meurtre d'un jeune homme, lui-même jeune “migrant” orphelin, expédié de Londres pour servir de main-d'œuvre bon marché à la Nouvelle-Zélande.

Les conversations et débats entre les jurés semblent laisser entendre que le sort d'Albert est déjà scellé alors que la peine de mort vient d'être rétablie, après un précédent meurtre qui a bouleversé l'opinion.

L'auteure s'attache non seulement à décrire les faits, les circonstances de la rixe qui a opposé les deux garçons, mais aussi le contexte d'une époque qui accuse les récents immigrés de propager vice et luxure.

Un roman social et politique, d'une justesse bouleversante, que l'on lit la gorge serrée. Magnifique !

La Chasse

de Bernard Minier

20.90 €

Editions XO

Polar

Un homme, fuyant ses poursuivants à travers une forêt de l'Ariège, est heurté en pleine nuit par une voiture. Le conducteur, avant l'impact, a eu le temps d'apercevoir les yeux affolés de la victime. Il était coiffé d'une tête de cerf, aux bois impressionnants.

L'enquête est confiée à Servaz et son groupe, Samira et Vincent. Ils sont confrontés à un groupuscule qui semble vouloir rendre la justice lui-même. Mais quelle justice ?

Au-delà de ce thriller parfaitement mené et "impossible à lâcher", l'auteur explore les dérives de notre époque : manipulations politiques, violences urbaines, flics intègres contre pourris corrompus. Nuit blanche assurée !

Librairie La tête ailleurs © – Tous droits réservés 2021 | design Arsenal Productions